Ce que la maladie m'a appris

17:07:00 By Women for Women 0 Comments

Certains le savent déjà car j'en avais parlé ici et d'autres le découvriront surement aujourd'hui: j'ai une maladie (ça fait un peu pestiféré comme ça mais je vous jure que ce n'est pas contagieux!). Je suis atteinte de Spondylarthrite Ankylosante depuis l'âge de 16 ans (si vous voulez en savoir un peu plus je vous invite à (re)lire mon article sur le sujet).

Après 7 ans de vie commune, malgré la douleur et les inconvénients de la maladie, je peux aujourd'hui dire que la maladie m'a appris beaucoup de chose et m'a fait évoluer de manière positive sur beaucoup de point:

La peur des hôpitaux et du milieu médical
Et ça ce n'était pas gagné d'avance. Je me souviens de mes premiers RDV à l'hôpital (et ma mère aussi) ou je hurlais telle une enfant de 8 ans pour pas qu'on me touche. Aujourd'hui cela n'a plus rien à voir, je vais faire ma piqûre tous les mois sans appréhension, je fais des prises de sang régulière sans (presque) tomber dans les pommes et je n’appréhende aucun RDV médicaux ni acte chirurgicale, je n'ai plus aucune angoisse à l'idée de mettre les pieds dans un hôpital. Et pourtant je suis partie de loin, phobique des hôpitaux et têtue à chaque prise de médicament je suis désormais guérie de tout cela alors je peux dire merci à ma chère Spondy !

Être positive
De mon point de vu j'ai l'impression d'être plutôt positive comme fille. Même si je râle souvent, même si en premier lieu je vois le négatif j'arrive facilement à revenir sur mon idée et à positiver les différentes situations. Alors non je ne suis pas la fille la plus positive de la terre c'est sur mais je suis loin de ce que j'ai été ! Aujourd'hui dans la plupart des situations j'arrive à me dire que ça pourrait être pire, qu'il y a plus grave ou que ça va passer. Même si j'ai des coups de mou je fini toujours par en sortir le positif ! Merci ma chère Spondy !

La force d'avancer
Je me souviens que plus jeune j'avais tendance à me laisser porter, à baisser les bras ou à ne pas m'obstiner. Aujourd'hui j'ai le sentiment de toujours réussir à me battre pour avancer. Que ce soit après une rupture, un échec personnel ou professionnel, un retour à la réalité difficile je fini toujours par trouver les armes pour me battre et rebondir pour aller de l'avant ! J'espère que ça durera mais pour l'instant je peux encore le dire: merci ma chère Spondy !

Les projets d'avenir
Est-ce-que c'est la spondy ou est ce que c'est simplement parce que j'ai développé la maladie lorsque j'avais l'âge de penser à mon avenir d'adulte je ne peux rien affirmer mais en tout cas je sais que depuis que je suis malade je sais ce que je veux. Là, mes proches ont surement rigolé en lisant ça et en repensant à mon parcours professionnel... Mais par là je ne dis pas que mon avenir est tout tracé, je dis simplement que je sais ce que je veux pour mon avenir et que, malgré mes diverses réorientations, je garde toujours en tête le même idéal de stabilité pour mon futur. Et quelque part je ne peux pas exclure la maladie quand je dis ça car c'est en pensant ma vie avec une pathologie que j'ai su ce que je voulais. Donc je le dis, merci ma chère Spondy ! 

La sérénité
Ah ah ah ! Moi sereine ?? Bon ok j'avoue je suis une fille hyper, hyper angoissée... Mais (oui forcement il y a un mais) je suis beaucoup plus sereine sur pas mal de choses ! Par exemple l'angoisse des hôpitaux et tout ce qui a un rapport avec la maladie voir même la mort. Je suis quelqu'un qui à très peur de l'abandon et de la perte de l'autre et ça ça n'a pas changé. Mais depuis que je suis malade j'aborde certains aspects de la vie de manière beaucoup plus sereine et j'arrive à me raisonner plus facilement qu'avant. Alors encore un fois, merci ma chère Spondy !

Le courage
Parce qu'il en faut quand même ! Et là quand je parle de courage je parle en tout point. La maladie n'est pas l'unique déclencheur de mes élans de courage à l'heure actuelle (non il y a aussi mon chéri et mon âge qui joue beaucoup) mais je pense qu'elle a été la première à m'obliger à avoir du courage. Et pour cela je lui dis: merci ma chère Spondy !
 
Affronter la douleur
Oui, la maladie m'a appris la douleur (logique vous me direz) mais surtout elle m'a appris à la gérer et à vivre avec. Non je ne gère pas la douleur dans le sens où je la contrôle mais je gère (un peu mieux) les humeurs qui vont avec. J'apprends à écouter mon corps et à lever le pieds quand j'ai mal et j'apprends à gérer mes émotions liées à celle-ci (dans la limite du possible). Devinez ce que je vais dire ? Merci ma chère Spondy ! 

L'organisation et la prise en charge de soi
Ado j'étais très tête en l'air et je ne me préoccupais absolument pas de ce qui été important (pour ma mère et l'administration). J'oubliais toujours des papiers, des RDV important, des coups de téléphones à passer... Une vraie catastrophe ! J'étais un peu assistée en fait... Avec la maladie je n'ai pas vraiment eu d'autre choix que de me prendre en charge et m'organiser: RDV toutes les semaines ou tous les mois, prises de sang régulière, piqûre à faire toujours le même jour, coup de fil à passer aux médecins, à l'infirmière, à la pharmacie, au labo... Tout cela m'a bien aidé à prendre mes responsabilités et là encore: merci ma chère Spondy !

La maturité
 "Quelle prétention !" Mais en toute honnêteté je dis ça sans arrogance, vraiment. Je n'ai pas la prétention de dire que je suis plus mature que quelqu'un, car ce n'est pas forcément le cas. Je le dis dans le sens où la maladie m'a fait gagné en maturité par rapport à ce que j'étais et pour toutes les raisons évoquées au dessus. A 16 ans elle m'a appris à surmonter mes peurs, à être positive, à me battre pour avancer, à affronter la douleur et à m'organiser, elle m'a obligé à penser à mon avenir, à faire des projets, elle m'a rendu courageuse et forcément tout cela m'a fait grandir un peu plus vite, m'a fait prendre conscience de beaucoup de choses et m'a propulsé dans une vie d'adulte un peu plus rapidement. Et je n'ai aucune regret là dessus alors merci ma chère Spondy !



0 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...