Aujourd'hui, je suis Charlie.

14:23:00 ByWforW 4 Comments



Je suis juste Charlie.
Je ne suis pas ByWforW, je ne suis pas blogueuse "amour", non, je suis simplement Charlie, comme nous tous.
Le vendredi est en général le jour où je publie mes articles. J'y ai longuement réfléchi, cherchant à sélectionner des thèmes. La semaine dernière je pensais savoir exactement ce que j'allais écrire aujourd'hui, mais non. La semaine dernière personne d'entre nous ne se doutait de ce qu'il allait se passer ce mercredi, personne d'entre nous ne savait à quel point il allait être affecté par les événements, personne d'entre nous n'imaginait qu'on allait toucher à notre liberté d'expression.
Quand j'écris sur ce blog, j'utilise ce droit, celui de la LIBERTÉ d'expression. Ce droit qui est écrit en noir sur blanc dans l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Mais avant ces faits, je n'avais pas vu cette liberté sous le même angle.
C'est une force que de pouvoir écrire, c'est une force que de pouvoir dessiner, c'est une force que de pouvoir s'exprimer et exposer son opinion.
En ce jour je décide donc de ne pas écrire un article comme j'ai l'habitude de les faire. En ce jour je décide d'écrire dans la peau de Charlie, parce que je suis Charlie.
Il m'est impossible de penser à autre chose, impossible de m'imaginer écrire autre chose sur mon blog comme si rien n'avait changé ces derniers jours. Pour moi quelque chose a changé. Je veux crier haut et fort LIBERTÉ, je veux crier haut et fort qu'on à le droit de s'exprimer, qu'on a le droit de parler, de partager sa pensée à condition de ne pas l'imposer et de respecter celle des autres.

Peut-être vous demandez vous pourquoi j'écris tous cela? Pourquoi j'ai besoin de poser des mots sur ce qu'il se passe? 
Je travaille dans un collège, et croyez moi c'est assez compliqué d'aborder le sujet avec des ados. Ados qui suivent les copains, qui répètent le discours de la maison, qui essaient de se positionner (et je trouve ça très bien) mais qui malheureusement n'ont pas toujours assez d'éléments et de connaissances pour exprimer leurs opinions. J'ai eu nombreuses conversations avec les jeunes du collège, c'est très intéressant mais parfois déstabilisant de ne pas toujours savoir comment leur répondre. Moi même je leur dis que je n'ai pas toujours la culture nécessaire pour répondre à leurs questions ou parfois je ne peux répondre sans me positionner alors je laisse certaines de leurs questions sans réponse. Mais c'est important et ça m'apporte beaucoup de leur parler tout en restant neutre.
Pour être un peu plus précise, je travaille au CDI du collège (Centre de Documentation et d'Information) je suis donc en lien direct avec tous ce qui concerne l'actualité, les médias, mais aussi les réseaux sociaux. Il est de mon devoir de former les enfants à la tolérance et de leur expliquer avec les mots juste ce qu'il vient de se passer.
Nous avons donc imprimé nombreuses images concernant l'affaire Charlie Hebdo (la plus part sont celles que les enfants voient circuler sur les réseaux sociaux), des images qui mettent en avant l'injustice de cet événement, ainsi que des caricatures afin qu'ils comprennent cette forme d'humour et qu'ils aient un maximum d'information pour réfléchir sur ce qu'il vient de se passer.
Par ailleurs, nous leur mettrons à disposition quelques éléments presses qui viennent de paraître sur cette affaire. Il est important de communiquer sur ce qu'il vient de se passer, mais il est surtout important de bien le faire.
Si vous avez des enfants laissez les s'exprimer, répondez à leurs questions et ne véhiculez pas des choses fausses. Nous sommes les modèles des publics de demain, agissons en citoyen responsable.

Pour finir je reviendrais sur la lettre de notre ministre de l'éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, qui appuie sur le fait que l'école éduque à la liberté et au respect. "Chaque élève y apprend à refuser l'intolérance, la haine, le racisme et la violence sous toutes leurs formes." Elle cite aussi la notion d'égalité sur laquelle, je pense, nous devons insister après ces événements. Dans le collège où je travaille (et certainement dans la plus part des collèges) la mixité sociale est grande; suite à ces événements certains élèves avaient peur de ne pas être à leur place... notre rôle "d'éducateur" mais aussi, et surtout, de citoyen, est de veiller à ce que chaque personne ne se sente pas dénigrée après ces événements.
Soyons intelligents, soyons humains et veillons les uns sur les autres.

Nous sommes Charlie.

PS: A l'heure où j'écris les événements prennent encore de l’ampleur et le bilan m'inquiète, mais je ne ferais pas d'article sur la "fin" si fin il y a, de cet événement..


4 commentaires:

  1. L'écriture est belle et fluide. Ce que tu dis, tu le dis bien. Bravo Mona !

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Tout est dit. Bravo ma Prunelle. Notre ministre a effectivement écrit une lettre où l'essence même du vivre ensemble est rappelée.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...